Initiative populaire pour la réduction de l’impôt sur les véhicules

Restrictions de circulation = réduction de moitié de l’impôt sur les véhicules

Tous les modes de transport sont indispensables et notre Constitution cantonale garantit la liberté individuelle du choix du mode de transport (art. 190, al. 3). Malgré cette obligation constitutionnelle, l’Etat supprime régulièrement des infrastructures dévolues aux transports individuels motorisés alors même qu’elles sont déjà dépassées et ne permettent plus de répondre à la demande en déplacements d’une population qui croît d’année en année.

Cerise sur le gâteau, l’Etat, sous prétexte de réaliser des aménagements « provisoires » pour la mobilité douce, supprime des voies entières de circulation sans passer par les procédures habituelles de consultation des milieux concernés, ni évaluer l’impact sur l’économie du canton.

Un Etat qui au nom de sa politique anti-voiture s’assoit sur cette liberté individuelle avec la réalisation d’aménagements et d’autres obstacles visant à compliquer excessivement voire à rendre impossible l’utilisation des moyens de transport individuels motorisés. La perception d’un impôt auto parmi les plus élevés de Suisse ne se justifie pas. L’initiative propose de réduire de moitié l’impôt sur les véhicules automobiles.

Initiative

feuille-signatures-front
feuille-signatures-back

Argumentaires

« Circuler à Genève : un casse-tête qui coûte trop cher »

Céline Amaudruz

« Nos autorités s’assoient sur nos libertés individuelles »

Michael Andersen

« Ge ne plus rouler »

Luc Barthassat

« Redonner du pouvoir d’achat » 

Stéphane Florey

Notre comité

Michael Andersen

Céline Amaudruz

Stephane Florey

Jeremy Gardiol

Damien Guinchard

Valérie Duby

 

Mathieu Romanens

Luc Barthassat

Francisco Valentin

Daniel Sormanni

Don

Si vous voulez nous aider, vous pouvez faire un don sur le compte UDC Union démocratique du centre,  1200 Genève. Compte: 12-11935-3

IBAN: CH79 0900 0000 1201 1935 3